O Amour

Perdue, égarée dans des méandres obscures,

Oubliée par les uns, par les autres Ordures.

Déçue, insatisfaite, endormie, morte,

Seule, engrangeant, observant, que m’importe.

Ta présence désirée, irréelle,

Près de toi, Réelle, devenue ta Belle.

En tes bras surgissent, impitoyables sensations,

La Morte s’éveille, ressentant, pleine de passion.

C’est un remerciement que je te dois,

Sur mon cœur, Amour, tu as tous les droits.

Sans ton corps, mon Armure,

Sans tes caresses, ma Luxure,

Sans tes baisers, ma Faiblesse,

Je serais loin, sans adresse…

Une vie passée à t’attendre,

Effacée par deux années tendres.

Laisser un commentaire

Evanelunaecrivaine |
Nostralectio |
Lettres aux scienteux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureetecriture
| Pouny11
| Le secret de plume