Mon petit Ange

J’ai entendu ton cri pour la première fois, senti ton âme, touché ton coeur. Mon petit être si fort, si cruel envers toi-même, si protecteur envers moi. Que je suis contente d’avoir entendu les mots qui m’ont fait te voir, au-delà des limites que nous nous sommes construits. Ce tiers qui s’est introduit dans notre lien est notre pont communicant. Je me suis enfin emplie de tes troubles, de tes situations d’évitement, de tes ruptures de communication. Je les vois tout entiers, je te vois tout entier. Mon petit Ange, tu as reproduit à ta manière mes symptômes. Ne t’enferme pas dans ce monde, j’arrive maintenant à t »entendre, alors hurle-moi qui tu es, emplie-moi de sons, joue-moi ton âme. Je t’écouterai à tout jamais, je te verrai à tout jamais. Je t’aime mon coeur, mon enfant, mon fils.

Laisser un commentaire

Evanelunaecrivaine |
Nostralectio |
Lettres aux scienteux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureetecriture
| Pouny11
| Le secret de plume