Le fruit défendu

J’avais oublié combien il était agréable de manger une pomme. J’ai croqué à pleine dents dedans et ai senti couler dans ma gorge le goût sucré de ce fruit défendu. A peine entamée, son odeur a enivré mes narines. J’ai essayé de faire durer le plaisir, de prendre mon temps en la dégustant, mais cela faisait trop longtemps, je n’ai pu résister à la tentation de la dévorer. La pomme, le fruit de la connaissance, le péché originel, un goût à se faire exploser les papilles.

Laisser un commentaire

Evanelunaecrivaine |
Nostralectio |
BIBLIOTHÈQUE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureetecriture
| Pouny11
| Le secret de plume