Anormale

Qui voudrait correspondre aux normes ? Quelles soient sociales, acquises, scientifiques, intellectuelles, elles sont surtout standardisées, en référence à une moyenne idéalisée et impossible. Suis-je dans les normes en terme de taille et de poids ? Suis-je dans les normes du quotient intellectuel ? Comment ces normes sont-elles édictées ? On compare des individus, on les mesure, et on imagine une moyenne qui semble fiable. Mais, je ne veux pas être une moyenne ! Je suis un individu. Mon intelligence varie avec les questions que l’on me pose, avec ma fatigue, avec ma motivation, avec mes connaissances. Je suis capable d’évoluer, d’apprendre, de me remettre à niveau jusqu’à pouvoir répondre à des sollicitations jusqu’alors méconnues. Je me muscle, j’entretiens mon corps, je le nourris avec plus ou moins de soin. Je ne suis pas un standard codifié, mesuré, étalonné. Je suis un corps en forme (s). Se comparer aux autres…quelle ineptie ! Mais n’est-ce pas ce dans quoi nous baignons depuis tant d’années ? J’ai de bonnes notes alors je suis douée en classe, plus adaptée, plus intelligente, plus vive. J’ai de fortes chances de suivre une scolarité sans faille, jusqu’aux diplômes qui me permettront de me distinguer professionnellement. Non, je ne suis pas non plus cette fille. Lorsque l’on ne se compare jamais à une moyenne, il est sans doute plus difficile de se trouver en tant qu’individu. Je suis…alors j’avance à mon rythme et je fais en sorte que mon anormalité soit ce qui me permette de me distinguer des autres.

Laisser un commentaire

Evanelunaecrivaine |
Nostralectio |
Lettres aux scienteux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureetecriture
| Pouny11
| Le secret de plume