Solipcisme

Qui peut affirmer qu’il se connaît ? Quand finit-on par se connaître ? Se connait-on jamais ?

Qui étais-je il y a 10 ans ? Qui serais-je dans 5 ans ? Puis-je affirmer être la même personne en laps de temps ? Mes pensées ont évolué au gré des rencontres, au gré de nouvelles expériences. Existe-t-il vraiment un jour où tout est su, connu, ressenti ? Ce jour ne serait-il pas alors un gouffre existentiel, une angoisse créée par ce vide sidéral ? Tant que nous sommes en vie, nous restons en perpétuelle évolution. Notre changement, notre adaptation, notre nouveauté intellectuelle nous rendent différents de celui que nous étions hier, de celui que nous serons demain. C’est ce qui nous permet d’être toujours à la croisée des chemins, d’être dans la possibilité de se détourner d’une route sûre et monotone pour bifurquer vers l’inconnu en exploitant un autre soi innovant.

Laisser un commentaire

Evanelunaecrivaine |
Nostralectio |
Lettres aux scienteux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureetecriture
| Pouny11
| Le secret de plume