Ras-le-bol

Je ne les supportais plus, tout simplement. J’ai pris des ciseaux et les ai sacrifiés. Lorsque je suis sortie dans la rue, j’ai trouvé que des regards insistants s’attardaient sur moi. Une jeune femme m’a abordée et m’a souhaité bon courage. Un homme m’a craché dessus. Une vieille dame a commencé à critiquer mes choix de vie, que je n’étais qu’une incapable, une asociale. J’étais pourtant toujours moi. Qu’est-ce que ces personnes ont donc projeté ? Suis-je devenue quelqu’un d’autre juste à cause d’un ras-le-bol ? Je me suis rasé le crâne parce que j’avais envie de me voir dans mon entièreté. Je me suis rasé le crâne, je n’avais déjà plus mes cheveux dans mon imaginaire. Je me suis rasé le crâne parce que je me grattais trop. Mes cheveux trop longs m’empêchaient d’éradiquer ces foutus poux. Je me suis rasé le crâne et je n’ai plus de poux.

Laisser un commentaire

Evanelunaecrivaine |
Nostralectio |
Lettres aux scienteux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureetecriture
| Pouny11
| Le secret de plume