Souffrance

C’est de ma faute, j’ai insisté. Je le voulais depuis tellement longtemps, j’en avais gardé un excellent souvenir. J’y ai été de bon cœur, avec enthousiasme. Je me suis donnée à fond, je n’ai pas compté mes efforts. J’ai avancé au-delà de mes capacités, je ne voulais conserver aucune frustration. Aujourd’hui, c’est l’horreur. Je le paye à très grande échelle. Quelle idée stupide ! Pourquoi vouloir effectuer des acrobaties dans les arbres à mon âge ! Je ne suis plus que souffrance…

Laisser un commentaire

Evanelunaecrivaine |
Nostralectio |
Lettres aux scienteux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureetecriture
| Pouny11
| Le secret de plume