Apeurée

J’étais sous le choc, vous comprenez…Toute cette colère, toute cette agitation, tout ce bruit. Je ne voulais pas, je ne pensais pas. Mon enfant était en danger, je ne savais pas comment le protéger. Ils tapaient sur ma voiture, ils me hurlaient dessus. Ils ne m’auraient pas écoutée, ils seraient restés sourds à tout argument. J’avais en face de moi des fauves, des bêtes féroces. Mon enfant pleurait…j’ai appuyé sur l’accélérateur. Je n’aurais pas dû, je ne souhaitais pas le faire, c’était un réflexe, un instinct de survie. Je suis désolée pour mon geste, je ne voulais pas lui faire de mal, je ne voulais pas la tuer.

Laisser un commentaire

Evanelunaecrivaine |
Nostralectio |
Lettres aux scienteux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureetecriture
| Pouny11
| Le secret de plume