Minéral

J’ai été un morceau de la croûte terrestre. J’étais fort, puissant, unique parmi les miens, un seul bloc, une seule pensée.

Lentement, au rythme de l’éternité, j’ai senti les miens disparaître, léchés par le vent, par les vagues, arrachés par les tempêtes.

Puis est venu le temps où je me suis rapproché de ces éléments à mon tour. J’étais la pointe d’une falaise, je suis devenu un morceau de roche qui s’effrite, qui se décroche de son tout, qui se détache, se brise en plusieurs morceaux.

Je suis une pierre posée, enfouie, dans le sable, emportée par la mer, de retour sur la côte, remuante, diminuant, s’érodant.

Je suis un caillou entouré de coquillages, ramassé par une enfant magicienne. Déposé sur une tombe, je suis devenu les pensées qui protègent, l’amour qui se souvient, l’espoir qui éclaire.

Oublié par le temps, emporté par le vent, je m’installe maintenant grain de sable dans une chaussure.

Oublié, envolé, disparu, j’ai été l’éternité, puis m’en suis allé.

 

Laisser un commentaire

Evanelunaecrivaine |
Nostralectio |
Lettres aux scienteux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureetecriture
| Pouny11
| Le secret de plume