En prison

Impacté par la vie des autres, en souffrance, à l’écoute de leur douleur.

Mettre sa vie entre parenthèse, stagner, attendre, polluer ses pensées, ses rêves, par la tristesse, le vécu d’un autre.

Incapable d’avancer, je suis bloqué dans la vie des autres.

S’autoriser enfin à vivre, à ressentir, à décider. Devenir égoïste, dire « Non », je ne peux pas t’aider, pas maintenant, pas tout de suite.

Est-il encore possible de s’évader de cette prison qui est mon quotidien, mon repère, mes murs ? La liberté est-elle réelle ou serai-je enfermé dans une nouvelle prison, inscrite dans un nouveau chemin à inventer, à maintenir, à protéger pour ne pas retomber dans les pièges de l’empathie ?

Laisser un commentaire

Evanelunaecrivaine |
Nostralectio |
Lettres aux scienteux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureetecriture
| Pouny11
| Le secret de plume