Et si j’avais tort…

Nous vivons dans une société mercantile. Il n’y a pas de place pour la solidarité, le respect, la valorisation du labeur. Nous ne dépendons plus du chasseur, du cueilleur, du travailleur. Nous dépendons de l’économie de marché, du rendement, des chiffres, des statistiques. Au diable les états d’âme, la volonté de bien-faire, l’investissement personnel épanouissant. Le faible peut maintenant réussir, écraser le fort. Le sans-scrupule gagne en s’acoquinant avec les syndicats. Le sans-réflexion peut monter les échelons en dénonçant et en cirant les pompes. Le sans-valeur triomphe en retournant sa veste. Quelles possibilités reste-t-il ? Pouvons-nous encore être fiers de qui nous sommes ? Rester droit peut-il encore nous permettre de survivre dans cette jungle capitaliste ?

Et si j’avais tort…Et si nos enfants se révoltaient contre le non-sens actuel ? Et s’ils renversaient les rôles pour que le monde redevienne juste et sain ?

Laisser un commentaire

Evanelunaecrivaine |
Nostralectio |
Lettres aux scienteux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureetecriture
| Pouny11
| Le secret de plume