Equilibre

Je ressens le sol, je suis bien ancré, bien droit. Je ressens la Terre, sa force, son attraction.

Je suis à la recherche perpétuelle de ce point d’équilibre qui me permet de continuer d’avancer, tête haute. Je lutte contre le vent, la pluie, la tornade, mais je ne ploie pas.

Je résiste contre les torts, contre la vie, la tristesse, la fatigue, les aléas, les déboires, les erreurs.

Otez-moi mes rêves, mon insouciance, je finirai par retrouver le chemin des idées, de la pensée, de l’imaginaire. Inondez-moi de nouvelles désagréables, tristes, accablantes, je réinventerai le rire, la respiration, la liberté.

Je pourrai parfois me retrouver à la limite de la rupture, prêt de basculer dans le vide qui happe, attrape, engloutit. Je me souviendrai toujours de ce regard intérieur qui oblige à se questionner, à se retrouver, à se sauver, à revenir vers ce point d’équilibre qui permet d’accepter les situations pour que la pulsion de vie soit l’égale de la pulsion de mort, à défaut de pouvoir lui être supérieur.

Laisser un commentaire

Evanelunaecrivaine |
Nostralectio |
Lettres aux scienteux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureetecriture
| Pouny11
| Le secret de plume