Vivante

Ton œil toujours posé sur ma vie,

Tu guettes, tu veilles, surveilles,

Dans mes souvenirs, pleins de merveilles

Reviennent sans prévenir, à l’infini.

Ai-je raison, de continuer, de proposer,

De regarder vers l’avenir, vers demain,

De parcourir les routes, les chemins,

De ne pas me torturer dans mes pensées.

Tu me manques, évidemment.

Tu es partout, encore vivant.

Mais rien ne change, tu es absent.

Tu tiens ma main, encore un temps.

Plus de lendemain, aucune présence,

Tu n’es plus rien, je suis substance,

Je suis d’accord que tu me hantes,

Mais je te jure, je suis bien vivante.

Laisser un commentaire

Evanelunaecrivaine |
Nostralectio |
Lettres aux scienteux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureetecriture
| Pouny11
| Le secret de plume