Envenimement

Amies, collègues, solidaires à jamais.

Voilà que tu règnes, imposes,

Tu deviens cheffe, écrasante, mais

Je suis contre, en colère, je n’ose

Te dire ma jalousie, ma contrariété.

Tu me snobes, te fermes, t’énerves,

Je le savais, tu n’es plus ma priorité.

Je jase, je parle, que ça te serve

De leçon, que s’élève la rébellion.

Tu le vois, tu entends, tu es triste.

Je regrette ce temps où nous nous parlions.

Allons manger ensemble, j’insiste.

Laisser un commentaire

Evanelunaecrivaine |
Nostralectio |
Lettres aux scienteux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureetecriture
| Pouny11
| Le secret de plume