Curiosité

Pourquoi cet enchaînement de questions, ce mitraillage d’interrogations, ce besoin de savoir ?Est-ce important de connaître les détails ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi…pourquoi s’interroger sur la présence de quelqu’un, pourquoi remarquer le défaut physique, la façon de se vêtir ? Pourquoi se comparer au corps d’un autre ? Pourquoi cette perte de temps, cette futilité ? Pourquoi s’intéresser à la vie des autres ? Pour se moquer, pour se comprendre, pour se comparer, pour se rassurer ?

Chaque question n’est qu’un moyen de répondre à une demande personnelle, narcissique, autocentrée…

Une soif de curiosité…

Si les questions ne sont pas posées, il n’y a peut-être pas de réponses attendues ? Ou, finissent-elles toujours par arrivées d’elles-mêmes ? Si une information est essentielle pour sa compréhension personnelle, elle finit par être naturellement apportée. Si quelqu’un souhaite vous faire part d’un fait personnel, nul besoin de lui poser de questions. Il suffit d’écouter, de lui laisser de l’espace pour un temps de parole. Si les réponses peuvent être déduites avec de la réflexion, de la recherche, du temps, de l’intuition, pourquoi poser les questions ? Par fainéantise ?

Et si le fait de poser des questions était plus fatiguant que de chercher les réponses…Pourquoi faire preuve de curiosité ?

Sans doute est-ce l’unique raison pour laquelle nous sommes en vie. Sans l’envie de comprendre, d’apprendre, pourquoi avancer ? La différence entre les êtres humains se situe peut-être plus au niveau de l’objet de la curiosité : épier l’autre, être inquisiteur, tout savoir sur la vie des autres, avoir juste le besoin de comprendre le monde qui nous entoure, chercher à connaître ses limites intellectuelles, jouer, manipuler…

Laisser un commentaire

Evanelunaecrivaine |
Nostralectio |
Lettres aux scienteux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureetecriture
| Pouny11
| Le secret de plume